Bien vivre ensemble

L’objectif final de toute politique locale est de créer les conditions les plus favorables permettant à chacune et à chacun d’accéder aux meilleures conditions de vie. L’équipe municipale est en mesure d’agir sur nombre de ces conditions par l’offre d’équipements collectifs, en travaillant pour garantir la sécurité de chacun, en favorisant les solidarités et en permettant à tous de satisfaire les légitimes désirs d’éducation, de loisirs, de sports, de cultures et autres vies associatives.

Dans ce domaine, nous avons un certain nombre de propositions qui viendraient combler les manques ou les faiblesses que nous avons constatés à l’issue des mandats précédents.

Trop fréquemment, de nombreuses incivilités ou actes de délinquance de quelques-uns gâchent la vie du plus grand nombre. Des jeunes en déshérence nocturne, en particulier, devraient être suivis par des éducateurs de rue. Nous devons donc créer ces postes. Nous voulons aussi plus de vigilance quant aux incivilités liées à l’alcool, au non-respect des règles concernant les déjections canines et autres déchets, ainsi que les comportements abusifs de la part de certains automobilistes. La police municipale verra sa mission redéfinie et renforcée, tant en matière de prévention que de sanctions. Notre idée serait d’instaurer un système où chaque citoyen serait pardonné d’une première incivilité avec « gratuité pédagogique » ; la sanction ne serait applicable qu’en cas de récidive. Il y aurait d’abord un rappel à la loi ainsi qu’une sensibilisation contre ces gestes qui détériorent la qualité des espaces publics, avant d’appliquer une pénalité. Il sera également proposé que les policiers municipaux puissent réaliser des interventions éducatives dans le milieu scolaire.

Concernant la jeunesse, nous sommes obligés de constater l’absence de lieux où les adolescents pourraient trouver refuge et se livrer à leurs activités autonomes. Nous y répondrons après concertation avec ces jeunes. L’intention de créer un espace « city » leur sera soumise. D'autres possibilités pourront également être étudiées.

Les besoins des associations qui œuvrent dans le lien social, la solidarité, les sports et la culture seront davantage pris en compte et verront leurs moyens techniques et financiers sérieusement renforcés. À ce sujet, le forum des associations devra être réorganisé afin que quelque soit leur domaine d’intervention, elles soient toutes présentées dans les meilleures conditions.

Nous étudierons la possibilité d’un service civique senior pour lequel nous travaillerons comme site pilote pour sa mise en place qui n'est qu'expérimental pour le moment. Nous chercherons également les moyens financiers et humains qui permettraient d’ouvrir davantage les structures culturelles (médiathèque et musées) au public.

Nous constatons l’absence de vraie salle polyvalente capable d’accueillir aussi bien les événements festifs, familiaux et culturels et serons déterminés à y apporter une réponse.


Nous étudierons de près la question de l’hébergement d’urgence sous ses formes diverses (SDF, personnes victimes de violences, …) pour y fournir une réponse effective et digne.

Nous nous intéresserons aussi sérieusement à toute initiative alternative concernant l’accueil des personnes âgées.

Il ne saurait y avoir de « vivre ensemble » agréable sans que la circulation des tous : piétons, personnes à mobilité réduite, enfants scolarisés, cyclistes et automobilistes y soit facilitée, sécurisée et respectueuse de l’environnement. Un schéma global des mobilités urbaines et périphériques devra donc être étudié et publiquement discuté.

Enfin, il nous faut rappeler l’existence dans notre ville de Conciliateurs de Justice. Leur rôle sera mis en lumière, afin de leur permettre de contribuer au mieux, par leurs médiations, à la paix civile dont nous avons besoin.

 

©2020 Vivons Bagnères.